• Bourvil - Le petit bal perdu

     

     

     

    Chanson très émouvante qui me touche en plein coeur. 

    Lors des obsèques de ma maman , j'ai demandé à ce qu'elle soit diffusé lors du départ du cercueil de l'église vers le cimetière pour aller rejoindre mon papa.

    Ils s'étaient connu dans un bal au sortir de la guerre et avait conservait chacun leur ticket d'entrée à ce bal, j'ai retrouvé ces petits bout de tickets au fond des portefeuilles ...

     

    C'était tout juste après la guerre
    Dans un petit bal qu'avait souffert
    Sur une piste de misère
    Y en avait deux, à découvert
    Parmi les gravats ils dansaient
    Dans ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant d'insouciance
    Dans leurs gestes émus
    Alors quelle importance
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'ils étaient heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Ils buvaient dans le même verre
    Toujours sans se quitter des yeux
    Ils faisaient la même prière
    D'être toujours, toujours heureux
    Parmi les gravats ils souriaient
    Dans ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant d'insouciance
    Dans leurs gestes émus
    Alors quelle importance
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'ils étaient heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Et puis quand l'accordéoniste
    S'est arrêté, ils sont partis
    Le soir tombait dessus la piste
    Sur les gravats et sur ma vie
    Il était redevenu tout triste
    Ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant de lumière
    Avec eux dans la rue
    Alors la belle affaire
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'on était heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Source : Musixmatch
    Paroliers : Gabrielle Vervaecke / Robert Niel
     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mai à 17:03

    Coucou Nadine,

    Quel plaisir vraiment de te retrouver sur ton blog. Je pensais ne plus avoir de tes nouvelles et je suis ravi de ton retour.

    Toujours présent de mon côté avec mes 2 blogs musicaux avec mes choix très variés comme a mon habitude.

    Je te dis à bientôt et le plaisir de te lire prochainement.

    Gros bisous. Jean 

    2
    Samedi 21 Mai à 12:30

    une si belle chanson tendre de Bourvil

    qu'on connait plus pour le coté humour et comique

     

    j'ai des cds de chansons de lui

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :