•  

     

    Colm Wilkinson 1996

     

    Colm Wilkinson 1996

     

     

    Interprétation lors du show PBS de ce classique

     

     

     

    There is a house in New Orleans,

    Il y a une maison ( de jeux) à  la Nouvelle  Orleans,

    They call the rising sun.

    Qu'ils appellent le Soleil Levant.

    And it's been the ruin of many a poor Boy,

    Elle a été la ruine de maint pauvre gars,

    And God I know I'm one.

    Et mon Dieu je sais que c'est mon cas.

    My mother she was a tailor,

    Ma mère ,elle était couturière,

    And she sewed my new blue jeans.

    Et elle me cousait mes nouveaux blue jeans.

    My father was a gamblin' man,

    Mon père était un joueur,

    Down in New Orleans.

    Là-bas à la Nouvelle Orleans.

    Now the only thing a gambler needs is

    Et la seule chose dont un joueur a besoin c'est

    A suitcase or a trunk.

    D'une valise ou d'un coffre.

    And the only time he'll be satisfied

    Et le seul moment où il sera satisfait

    Is when he's on a drunk.

    C'est en état d'ébriété.

    Rising Rising Rising

    A House Of The Rising Sun

    And mother, mother tell your children,

    Et mère, mère dis à tes enfants,

    Not to do what I have done.

    De ne pas faire ce que j'ai fait.

    I've got spend your day in sin and misery

     J'ai passé ma vie dans le péché et la misère

    In the house of the Rising Sun.

    Dans la maison du Soleil Levant.

    I've got one foot on the station ,

     J'ai un pied sur le quai,

    And the other on the train.

    Et l'autre dans le train.

    They're taking me back to New Orleans

    Ils me ramenent à la Nouvelle Orleans

    To wear that ball and chain... .

     Pour porter ce boulet et cette chaîne...

     

    There is a house in New Orleans

    Il y a une maison à la Nouvelle Orléans

    They call The Rising Sun

    Qu'ils appelent Le Soleil Levant

    You know that it's been the ruin of many poor boy

    Tu sais qui fut la ruine de maint pauvre gars

    And God I know I am one

    Et Dieu je sais que j'en suis un .

    Rising Rising Rising

    The House  Of  The Rising   Sun

      

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Chanson très émouvante qui me touche en plein coeur. 

    Lors des obsèques de ma maman , j'ai demandé à ce qu'elle soit diffusé lors du départ du cercueil de l'église vers le cimetière pour aller rejoindre mon papa.

    Ils s'étaient connu dans un bal au sortir de la guerre et avait conservait chacun leur ticket d'entrée à ce bal, j'ai retrouvé ces petits bout de tickets au fond des portefeuilles ...

     

    C'était tout juste après la guerre
    Dans un petit bal qu'avait souffert
    Sur une piste de misère
    Y en avait deux, à découvert
    Parmi les gravats ils dansaient
    Dans ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant d'insouciance
    Dans leurs gestes émus
    Alors quelle importance
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'ils étaient heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Ils buvaient dans le même verre
    Toujours sans se quitter des yeux
    Ils faisaient la même prière
    D'être toujours, toujours heureux
    Parmi les gravats ils souriaient
    Dans ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant d'insouciance
    Dans leurs gestes émus
    Alors quelle importance
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'ils étaient heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Et puis quand l'accordéoniste
    S'est arrêté, ils sont partis
    Le soir tombait dessus la piste
    Sur les gravats et sur ma vie
    Il était redevenu tout triste
    Ce petit bal qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Qui s'appelait
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est de ces amoureux
    Qui ne regardaient rien autour d'eux
    Y avait tant de lumière
    Avec eux dans la rue
    Alors la belle affaire
    Le nom du bal perdu
    Non, je ne me souviens plus du nom du bal perdu
    Ce dont je me souviens c'est qu'on était heureux
    Les yeux au fond des yeux
    Et c'était bien
    Et c'était bien
    Source : Musixmatch
    Paroliers : Gabrielle Vervaecke / Robert Niel
     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires